Les Âmes des enfants endormis

Image de couverture (Les Âmes des enfants endormis)

Avec un père absent et peu fiable, la jeune Kyung-A, son frère, sa sœur et sa mère ne peuvent compter que sur eux-mêmes. De déménagements en nouvelles rencontres, d’emplois précaires en drames adolescents, chacun apprend à se débrouiller seul, fort de savoir qu’il pourra retourner auprès des siens à tout moment. Mais, le temps passant, les enfants se font happer par leur destinée individuelle et par la grande Histoire, et désertent ce foyer familial si fragile.

Mia Yun se révèle à la fois poète, peintre et conteuse dans ce roman qui nous plonge dans un ailleurs dépaysant, évocateur, d’une beauté infinie.