Toute la mer dans un coquillage

Après avoir tout plaqué à Paris, Claire, trentenaire célibataire, tente un retour aux sources dans le Midi, et s'offre un nouveau départ grâce au minimalisme... Un roman de développement qui donne envie d'alléger et de simplifier sa vie pour laisser la place à l'essentiel et retrouver le goût des bonheurs simples. A 35 ans, Claire est responsable éditoriale dans une grande maison d'édition où elle est sur le point d'être nommée directrice de collection. Célibataire, elle profite des distractions de la vie parisienne et papillonne sur les applis de rencontre, en espérant y trouver le grand amour. Le jour où elle apprend que sa collègue et meilleure amie est promue à sa place, son monde s'écroule. En faisant le bilan de son existence, Claire se rend compte que son métier ne lui apporte plus satisfaction et que sa vie sentimentale est un véritable fiasco. Elle décide alors de tout plaquer à Paris, pour tenter un nouveau départ. Sans filet ni objectif établi, avec seulement une valise contenant ses effets personnels, elle retourne dans le Midi, là où vit sa mère, Anne-Lise, avec laquelle elle a maintenu un contact lointain et sporadique. En débarquant à l'improviste chez celle-ci, elle retrouve une femme souffrant d'une véritable pathologie, le syndrome de Diogène, qui la pousse à acheter compulsivement, à accumuler et garder tout ce qu'elle a acquis dans sa vie. Les retrouvailles sont conflictuelles. N'ayant pas d'autres points de chute, Claire trouve son exutoire à travers de longues balades en bord de mer où elle se sent petit à petit revivre... Jusqu'au jour où elle découvre qu'un secret de famille est à la racine du mal-être de sa mère et de leurs relations compliquées. Elle décide alors de faire le grand ménage dans sa vie, entamant un processus de désencombrement. Tout y passe : d'abord les choses matérielles, mais aussi les relations toxiques et les pensées négatives. A mesure qu'elle s'en déleste et simplifie sa vie, elle va croiser sur ce nouveau chemin des activités qui donnent un sens à sa vie, des gens authentiques, et qui sait ? peut-être aussi enfin l'amour... Une belle leçon de minimalisme qui nous apprend que le bonheur est là, à notre portée, dans le bruit du va-et-vient des vagues, que l'essentiel peut tenir comme la mer dans un coquillage... Le thème de développement personnel : le minimalisme Comment vivre simplement pour vivre mieux, se débarrasser de tout ce qui nous encombre pour faire de la place à l'essentiel et accueillir ce qui compte vraiment. • Se détacher du matériel : se délester du superflu, faire le tri, et vivre avec ce qui nous est indispensable. • Adopter la sobriété heureuse : vivre mieux avec moins, grâce un mode de vie frugal et respectueux du vivant. • Se décharger des fardeaux émotionnels et des relations toxiques • Déconnecter : se libérer de l'emprise des écrans et des réseaux sociaux, de la pression du FOMO (Fear of missing out)... • Vivre pleinement l'instant présent : savourer les bonheurs simples, et accéder à la joie de vivre, ici et maintenant... le seul endroit où l'on peut être réellement heureux.